Do you speak Fusains ? De A comme Abri à bois à Y comme Yam, cette page est appelée à devenir le « Robert » de ce site (la couverture en torchon blanc-beige en moins). Merci d’y ajouter vos définitions !

(Aa)

Abri à bois :
Abricots (confiture d’) : celle qui reste quand un chameau a terminé le dernier pot de poire. Existe aussi avec des morceaux de noyaux dedans.

(Bb)

Bignone : ornement naturel d’une tonnelle.
Buanderie : Espace conquis de haute lutte par Bouma sur l’espace vital de la Dégau. Sert à repasser vers 2h du matin et entreposer les confitures de poire et d’abricot.

(Cc)

Café (combien de) : LA question, insoluble, angoissante, rituelle. Le « to be or not to be », version 17110.
Cagouille :
escargot saintongeais.
Couteau à huîtres :
Outil se démodant à la vitesse de la lumière. 70 types différents, trouvés à la Foire de Paris ou élégamment cédés par Doudou, black-dealer de gadgets inutiles pour colonels en retraite au marché de Saint Georges sont conservés dans une boite métallique dans l’atelier.
Château Landon : Deuxième meilleur cru du Médoc après « La Paroisse », opinion non partagée par le clan Chabry.
Clovis Robin :
Club des pingouins : garderie pour enfants nettement plus sélecte que le club des ours blancs.
Crocodile :
bonbon acidulé échappant à l’inflation. Depuis 1986, son cours s’établit à un s’il te plaît et un bisou.
Cujulette : meilleure pâtisserie du monde. La recette est ici.

(Dd)

Dégauchisseuse (ou Dégau) : Dieu malfaisant des doigts de Bon Papa

(Ee)

Etablissement de bains : Siège de la 22° CRS chargé de la surveillance de la baignade (n’a rien à voir avec Malibu). Lieu de rapatriement des enfants involontairement perdus mais volontairement kidnappés par une bande d’ados facétieux. Exemple : « Le petit Clément, âgé de 2 à 3 ans, vêtu d’un maillot de bain verdâtre et d’un Tee-shirt du Vélo-club de la rue Ulm, attend ses parents à l’établissement de bains »
Embrasseau : Filet de pêche existant en 9 tailles, et dont l’utilisation nécessite d’être à jour de ses rappels anti-tétaniques. Le modèle adulte est conçu pour rapporter un petit cachalot mâle, mais chaque année les « pèches miraculeuses » sont plus décevantes que les précédentes.

(Ff)

Févier: Arbre ayant tenté de remplacer le figuier centenaire ayant été sauvagement pris pour un pissenlit par les termites du seconde. Fut lâchement abattu d’un coup de machette par Bon Papa sous des prétextes fallacieux. Une mémoire en rondelle trône sur la commode du palier du 1° étage.

Quelque chose cloche dans cette image. Oui, mais quoi ? Réponse A) Bon Papa bricole, mais on ne voit pas de "poupée" à son doigt : la photo est truquée Réponse B) Mon arbre ! Jamais je ne vous le pardonnerai, Marcel. Réponse C) La branche que scie Bon Papa tient en l'air toute seule, alors qu'il n'est même pas juché dessus. Un bon gag, complètement gâché par un lamentable amateurisme.

Quelque chose cloche dans cette image. Oui, mais quoi ?

Réponse A) Bon Papa bricole, mais on ne voit pas de « poupée » à son doigt : la photo est truquée
Réponse B) Mon arbre ! Jamais je ne vous le pardonnerai, Marcel.
Réponse C) La branche que scie Bon Papa tient en l’air toute seule, alors qu’il n’est même pas juché dessus. Un bon gag, complètement gâché par un lamentable amateurisme.
Réponse D) Mais que fait cette raquette de ping-pong, là, tout à droite ?

Fusain : Plante mythique ayant disparu des dunes de la rue Jarousseau après la guerre des Boërs, réintroduit furtivement par Isabelle vers l’an 2005 pour remplacer l’éternel rosier chigredi qui végétait à l’ombre du laurier.
Feu d’artifice : se contemple vautré sur la plage devant Marie-Claire.
Ficelle : produit boulanger apparemment d’une banalité confondante, mais qui suscita chez Bon Papa des tourments mathématiques tels qu’à côté, Einstein est un nain. Les gens devraient vraiment savoir le soir de combien de tiers de baguettes beurrées ils auront envie le lendemain.

(Gg)

Goulebenèze : Wikipédia nous dit, je cite : « Marc-Henri Évariste Poitevin dit Goulebenéze né le 2 juillet 1877 à Burie et mort le 30 janvier 1952 à Saintes, était un écrivain, barde, poète et chansonnier charentais. » C’est aussi une galette typique, mais pas si bonne que ça.

(Hh)

Hamac : l’ancien sport du jardin de Saint-Georges avant que Philippe, au terme d’une campagne électorale entachée du multiples irrégularités, ne le fasse remplacer par une table de ping-pong.

(Ii)
(Jj)

Jarousseau (Jean) : pasteur français (1729-1819), et sorte d’ancêtre de Dominique Bussereau. La preuve : « Père de sept enfants, Jean Jarousseau fut à l’origine d’une véritable « dynastie » locale dont les membres, durant près de 100 ans, siégèrent au conseil municipal de Saint-Georges-de-Didonne, et souvent dans le fauteuil de maire ».

(Kk)
(Ll)

La Paroisse : Coopérative produisant le meilleur Médoc du Monde. « Comment ça dégoûtant ! Vous n’y connaissez rigoureusement rien, il est TRES bon ! » (Le Parachutiste Pacifiste, acte I, scène IV)
Les Arômes : Restaurant d’altitude. On y déguste la mythique Fejoada après l’inimitable Caïpirinha. Parfois dérangé par les ineffables « Triplés ».
L’inusable :
L’Equipe : journal quotidien d’opinion de milieu de terrain dont la consultation s’effectue là ou le Roi va seul. Généralement préempté par Philippe au retour de son semi-triathlon matinal, car Didier Braun est à notre bon oncle ce que feu Michel Laclos fut à Bouma : un phare dans une nuit d’incertitude.
Luluberlutin :

(Mm)

Macaire : sympathique tennis-buvette dans la pinède. Marco y brisa une bonne demi-douzaine de Head et de Dunlop, mais c’était à cause des faux rebonds.
Marie-Claire :

Micro-Climat :

(Nn)
(Oo)
(Pp)

Polyclinique : Garage agréé pour les agressions de la Dégau
Piéjac : activité immémoriale de la plage de Saint Georges consistant à creuser un trou de 50 cm de diamètre et 40 cm de profondeur, de le couvrir d’un papier journal (la Charente Libre en double épaisseur), saupoudrer de sable sec en y imprimant quelques ondulations réaliste et attendre le baigneur qui va se prendre une belle gamelle. Peut être agrémenté d’une belle méduse les jours de grande marée (ne pas confondre avec les bambous acérés réservés à la jungle vietnamienne).
Pâte à boule : Savant mélange sable sec/sable mouillé qu’avec un tour de main acquis après de longues années de pratique peut transformer en sphère de la taille d’une boule de bowling. « Ca mon p’tit bonhomme, c’est de la pâte à boule de professionnel » (Le Parachutiste Plagiste, acte III, scène I)
Papier peint (de la salle à manger) : matière à débat.

(Qq)
(Rr)

Rancho :
Riveau : amas de grosses pierres qui servent à pas grand chose d’autres qu’à se couper les plantes de pied. Usage de sandales en plastiques fortement recommandé.
Riz cantonais : faut-il y mettre des tranches d’ananas en boîte ? Le débat reste ouvert.

(Ss)

Sucre : Y’en a nulle part, et c’est tout ce qu’on peut en dire.
Suzac (se faire un Suzac) : Course à pied au petit matin, le long de la grève. Le riveau est beaucoup plus loin au retour qu’à l’aller.
Section : groupuscule de petits-enfants, la pelle sur l’épaule, se rendant à l’assaut de la plage afin d’y établir des tranchées remplies de boules (voir pâte à boules).
Sentier sportif :

(Tt)

Tarte-aux-prunes :
Table de ping-pong :
Tennis de Suzac :
Tourteau :

(Uu)
(Vv)
(Ww)

Waldeck : siège d’une autre tribu essentielle à la vie de Saint Georges.

(Xx)
(Yy)

Yam :

(Zz)