La population des Fusains vieillit… et rajeunit !!!
L’année dernière, Bouma s’est pris les pieds dans le tapis et s’est explosé les ménisques, heureusement que les kinés visiteurs l’ont réparé fissa. Dans le même temps Timothée a rapporté 2,73 m3 de sable de la grande conche tant dans son petit maillot de bain, sa combi néoprène et son chariot à trésors plagiques.

Au début, était un pédiluve à se rincer les pieds…

sdb1 sdb2

Premiers travaux postérieurs à 1979 :
le déplacer en façade Ouest pour gagner de la place pour le ping-pong !!

La baignoire ressemblait à cela.
Mais de wa-wa, que nenni !!!
Il fallait faire quelque chose !

Le conseil syndical se réunit en conf-call et dans le salon le 20 juillet 2014, la Reine-Mère opine du bonnet et est prête à raquer (« Mais tu as tout à fait les moyens » affirme le tri-comptable expert de Noisy-le Roy). Prise de cotes, avant-projet sur carnet quadrillé, prise de tête, convocation du divin plombier saint-georgeais, révision de l’avant-projet, visite des « Docks des Matériaux », ex « Clovis Robin » de belle mémoire. Re-convocation d’un Plaquiste (Mr Blondin, pas celui qui faisait les critiques œnologiques dans l’Equipe !) et de l’électricien de service, puisque notre aimable Bellineau ne veut point faire la coordination de ce projet kolossal. On prend rendez-vous pour finaliser le projet dès que le Maître d’œuvre a peaufiné les plans…

Retour au bureau de dessin et métré, on va pouvoir y aller. Le 12 août, envoi à Mr le Plombier pour distribution aux autres entrepreneurs (il est déclaré leader contre son gré car c’est un pote de Marie-Noëlle Bodin, grande prêtresse de la serrure magique.

  • Plomberie : devis reçu le 10 septembre, cher, mais c’est lui le plus important.
  • Electricité : devis reçu le 25 août, très cher, mais je n’ai aucune idée du « vrai prix ».
  • Plâtrerie : devis reçu le 14 septembre, faux et non-conforme.
  • Peinture : devis reçu le 24 septembre, à peu près correct.

Présentation du projet et son coût d’appel d’offres à la Grande Usufruitière qui accepte de le financer la totalité sachant que le grand négociateur n’a obtenu aucun rabais ne les ayant pas demandés, quelle tache ce Maître d’œuvre !!! La douloureuse s’élève à 9 280,84 €TTC, vous vous en souviendrez quand vous poserez séant sur le siège percé !!! (Ah que notre banquière préférée trop occupée à monter de l’IKEA à Hyde Park et tous les « épiciers » de la famille ne sont point venus porter main et voix forte au négociateur dont la seule gloire en la matière a été de se faire jeter d’un taxi à Bangkok à qui il proposait de faire la course pour 50 baths au lieu des 60 demandés (ces gens-là, si tu ne marchandes pas, ils te méprisent !!!))

6 Novembre 2014, réunion de lancement

Tous sont convoqués, on se rend sur les lieux et l’on cause, on papote, on échange et on se met d’accord sur un démarrage le 17 novembre et une réception le 12 décembre.
Comme il se doit en pareil cas, n’est-ce pas Marco, aucune remarque sur rien, tout le monde a tout compris, on ne signe pas le planning, mais c’est juste qu’ils sont tous attendus d’urgence pour l’apéro !
23 décembre, j’apprends que le plâtrier a terminé et que tout s’est bien passé, sauf que le bloc douche ne rentre pas et qu’il faut mettre en place une cloison démontable pour rentrer la chose, Arrghh, je m’étrangle. Et voilà donc le Menuisier qui rentre dans la danse, car Mr le plaquiste ne sait pas régler ça tout seul. J’entends encore mon cher père expliquant que son Goyon de service (Maître d’œuvre cagouillard et réputé) ne valait pas mieux que le Drémilly de Jean Farge, pourtant ministre de haut niveau… J’appelle donc le bon Bellineau qui me signale qu’il va une semaine bricoler chez sa fille à Tours et qu’après, il prend une semaine de congés bien mérités… mais qu’il s’y recolle illico le 5 janvier, il en a pour quelques heures, il passe la clef à l’électricien qui fait alors une passe en retrait au peintre qui passe son pinceau à trois couches dans la foulée et le tour est joué !! J’en reviens pas !!!
Convocation pour réception le 13 janvier, ça ne fera qu’un mois de retard sur un mois de chantier (pourquoi tu rigoles Marco ??)
13 janvier 18 h, ils sont tous là sauf le peintre qui a un autre chantier, mais c’est pas grave, il a fait les trois couches ce matin !!!

sdb3

Voilà le résultat, grandiose non ?

sdb4 sdb5
Ah, voilà les wa-was !!! … et puis la douche et le lave-mains !

Pas top les photos, mais le soleil de 18h30 le 13 janvier, c’est pas l’Andalousie.
Pour les bandes « Tomettes » (avec un seul M, mademoiselle l’Architecte d’intérieur !!!), il faut attendre un peu (vers le 21 janvier… et il faut que ça sèche !!! Puis le radiateur et la glace.
Mes bons entrepreneurs ne sachant pas lire un plan et n’osant pas l’avouer, il y a quand même des différences notables avec le projet, et ça pour la plus grande capacité de l’Entrepreneur à faire au plus simple pour lui (C’est toi qui tousse Marco ??)
Il nous reste à choisir un lustre, une applique et quelques mini meubles pour ranger le PQ, le Canard WC et la biographie de Bernard Thévenet, à vos idées (bref, à toi Clarinette !)

sdb6 sdb7
Voilà ce qu’il reste pour les vélos !!! Et voilà les vélos…

Un plan 2 de déchèterie et un projet de rangement à 3 entrepreneurs minimum est en cours d’élaboration, mais va falloir faire des choix !!!